EDC : SEEDORF PARTI, EST-CE L'HEURE DES NATIONAUX?
Date de publication :17/08/19
Publié par: Ghislain Koungang
featured image

Il est une forte opinion qui trouve dans le limogeage de Clarence Seedorf une opportunité, celle de responsabiliser un camerounais en lui confiant cette très haute fonction. 

Et pour s'en convaincre, ce ne sont pas les exemples argumentatifs qui font défaut, au contraire, ils sont palpables et tangibles. C'est le cas des deux équipes finalistes de la Can 2019. 

En effet, l'Algérie et le Sénégal ont sur leurs bancs de touche respectifs  les sélectionneurs nationaux Djamel Belmadi et Aliou Cisse, tous deux des ex footballeurs ayant, par le passé, defendu les couleurs de leurs pays.

C'est donc ce parallèle qui vient comme pour convaincre quelques uns, encore sceptiques, sur l'idée de "nationaliser" le poste de sélectionneur de l'équipe nationale des Lions A. 

Suivant cette tendance, non seulement la masse salariale sera  beaucoup moins conséquence mais aussi, le sélectionneur " camerounais " des Lions indomptables residera au pays afin de sillonner les stades à la recherche des potentiels talents. De ce point de vue, cela peut constituer un serieux avantage, mais serait-il de nature à peser sur la balance, car au delà de la fibre patriotique, il y'a bien, et c'est le plus important, la recherche et l'obtention des résultats. Une donnée qui ne s'accommode point de la nationalité du sélectionneur.

Aussi, l'idée d'un duo de nationaux est prôné afin de tempérer et de prevenir les éventuels dérapages mais là encore,  aucune garantie de l'efficacité de ce système ne peut être donnée.

Toutefois, au delà de toutes les supputations, de toutes les bonnes intentions, il y'a comme diraient certains analystes, un probleme mieux un defi : il s'agit de la capacité du sélectionneur à s'affranchir des influences et des pressions extérieures. Et c'est beaucoup plus sur cet aspect que se joue le risque de porter un national à la tête des Lions indomptables.

Car s'il est fortement soupçonné des collusions entre des sélectionneurs expatriés dont l'indépendance semble pourtant, à première vue, plus établie, qu'en sera t-il des nationaux dont la carrière d'entraîneur et parfois de sélectionneur manque cruellement d'attraits, sans compter la force des clans qui n'obéit qu'aux intérêts égoïstes et dans laquelle, les hauts dirigeants sont parfois mêlés.

Ainsi évoqué, la question de la " nationalisation" du banc technique A des lions masculins obeit à plusieurs variables et il n'est pas aisé, loin s'en faut, de touver une option qui simpose d'elle même. Comme quoi, il va falloir opérer un choix, ensuite, mieux l'expliquer à l'opinion, de manière à faire chorus autour de l'heureux  élu afin qu'il bénéficie de tout l'accompagnement nécessaire à sa mission, comme c'est le cas beaucoup plus proche au Sénégal.

blog comments powered by Disqus
+DEFOOT SONDAGE

Êtes-vous favorable au retour des auto exclus de la sélection nationale ?

OUI

51 Votes (44.35%)

NON

64 Votes (55.65%)