CAN 2019 : LES TOPS ET LES FLOPS DE LA COMPÉTITION
Date de publication :10/07/19
Publié par: Alain Denis Ikoul
featured image

Après l'elimination prématurée en coupe d'Afrique des nations, nous vous proposons ici les  joueurs qui auront positivement ou négativement brillé par leur prestation sur le terrain. 

Les Tops

Michael Ngadeu Ngadjui

C'est le symbole de la solidité défensive des lions indomptables tout au long de cette CAN, ou du moins jusqu'au naufrage face aux super Eagles du Nigeria. Présent dans les duels et serein dans ses relances, il a démontré qu'il pouvait désormais contrôler cette défense. Sa gestuelle au cours des matchs symbolise suffisamment son statut de "boss" de la défense des lions, mais surtout un capitaine en devenir. Il refletait d'ailleurs au mieux "l'esprit Lion" dans cette équipe "d'enfants de coeur." 

Georges Constant Mandjeck :

C'est l'homme de base du dispositif de Clarence Seedorf. Tout comme Ngadeu Ngadjui, il a en lui la flamme indomptable et le figting spirit, symboles de l'identité footballistique Camerounaise. Omniprésent au milieux de terrain et rugueux dans les duels, il nous a été précieux dans la récupération et le sale boulot devant la défense. C'est d'ailleurs sa sortie face au Nigeria qui nous a été fatale. 

Stephane Bahoken 

Pour une première avec l'équipe, il a été le joueur le plus décisif. Impliqué dans trois des quatre buts des lions (2buts et 1 assist),  le ratio est appréciable pour un joueur qui n'a pas débuté la compétition comme titulaire. Son entrée face à la Guinée Bissau a suffit pour changer le visage des lions en panne d'inspiration offensive. Très souvent placé au bon endroit, ses buts inscrits sont dignes d'un vrai renard de surface. Avec plus d'automatismes on pourra compter sur lui pour les prochaines échéances. 

Les Flops

Christian Bassogog 

Pourtant très attendu dans la compétition pour son passé glorieux deux ans plutôt, il n'a jamais su se hisser à la hauteur des  espoirs placés en lui. Peu à l'aise techniquement et même Tactiquement, il a réussi très peu de dribbles et n'a pas toujours eux l'apport défensif attendu en compensation de sa sécheresse offensive.  Ultra prévisible, il a donné raison à Hugo Bross qui le critiquait il y'a quelques temps, car n'ayant pas su varier son style. Pire encore il est devenu moins bons dans la finition; en concrétisant ses nombreuses occasions obtenues, il aurait pu nous éviter le Nigeria aussitôt dans la compétition. 

Faï Collins

Élevé au rang de titulaire indiscutable au sein de l'équipe, il n'a jamais su honorer son rang dans la compétition. À la traine en situation de poursuite, il était aussi très peu à l'aise dans son jeu offensif, en témoigne la qualité de ses centres. Systématiquement balayé dans les un contre un, il a donné l'impression d'avoir la tête ailleurs. Dawa Tchakonte avait aux yeux de certains, mieux fait le job en son absence. C'est une compétition à très vite oublier pour le natif de Limbé. 

Karl Toko Ekambi 

En l'absence de Vincent Aboubakar, les clés de l'attaque des lions lui avaient été confiées. Dommage, le serial buteur de Villareal n'a pas  su se fondre dans le collectif de l'équipe, peut-être pas aidé par les incessants changements de système du coach. Des appels à contre temps et des conduites de balle non contrôlées, tout ceci conjugué à quelques occasions manquées, l'ex sociétaire du Sco d'Anger n'aura jamais su trouver la faille dans les buts adverses; il doit très vite passer à autre chose.

MBF HOLDING

blog comments powered by Disqus
+DEFOOT SONDAGE

Êtes-vous favorable au retour des auto exclus de la sélection nationale ?

NON

64 Votes (57.14%)

OUI

48 Votes (42.86%)