ANGLETERRE-CAMEROUN (3-0) : OUMAROU SOKBA : «LES AFRICAINS DOIVENT APPRENDRE À FAIRE FACE À L'ADVERSITÉ ARBITRALE»
Date de publication :24/06/19
Publié par: Alain Denis Ikoul
featured image

Consulté à la fin du match des lionnes face aux anglaises, le technicien camerounais trouve le jeu des camerounaise biaisé par des décisions arbitrales injustes.

Votre regard global sur l'affiche

C'était une affiche intéressante, entre des lionnes qui jouaient avec le coeur, face à un cador du football féminin. Sur le papier on revoyait un peu le légendaire duel entre David et Goliath, mais sur le terrain on a vu tout autre chose, car les lionnes, bien que sorties du match par des décisions arbitrales incorrectes, n'ont pas été ridicules. 

Parlons cette fois des lionnes, en commençant par le choix des acteurs

Le sélectionneur a refait confiance au 11 titulaire victorieux contre la nouvelle Zelande en restant sur le fameux "on ne change pas l'équipe qui gagne." Il maitrise mieux les filles car les cottoyant au quotidien, mais sur la base de leur rendu sur le terrain je pense que les filles ont donné ce qu'elles pouvaient, et j'ai surtout apprécié l'entrée de Takounda qui a changé considérablement le visage de notre attaque, malgré le sentiment d'injustice qui a hanté les filles durant toute la rencontre. 

Sur le choix du système

Le système de jeu était assez réaliste. Un 4-5-1 qui avait pour ambition de densifier le milieu de terrain pour empêcher les anglaises à l'aise techniquement de faire le jeu. C'était bien dans l'intention, mais dans la mise en oeuvre les filles ont beaucoup péché dans leurs transitions offensives. L'idée c'était de procéder par contre attaques, mais les filles ont manqué de justesse technique car les passes étaient mal ajustées, et aussi on avait du mal à garder la balle quelques secondes pour permettre au bloc de grimper et créer de la présence aux avant postes. Ceci peut aussi s'expliquer par ce sentiment d'injustice créé par les décisions arbitrales incorrectes. 

Sortons avec quelques bons et mauvais points

D'abord pour les bons points, on peut mettre en lumière l'entrée de Alexandra Takounda qui a apporté un plus à l'équipe; c'est l'avenir de cette équipe. Aussi la justesse et la classe de Raïssa Feudjio. Je n'aimerais pas parler d'Estelle Johnson et Njoya Ajara qui pour moi sont des joueuses de classe mondiale. 

Pour ce qui est des mauvais points, on pourrait mettre en avant le faible mental des filles qui malheureusement n'ont pas été préparées à faire face à l'adversité de l'arbitrage, car je pense que c'est désormais une variable importante pour les africains dans le football mondial. Dans la préparation psychologique de nos équipes africaines, nous devons désormais mettre un accent sur cet aspect en préparant nos équipes à ne faire que leur job sur le terrain. 

A. D. Ikoul.

MBF HOLDING

blog comments powered by Disqus
+DEFOOT SONDAGE

Êtes-vous favorable au retour des auto exclus de la sélection nationale ?

NON

64 Votes (57.14%)

OUI

48 Votes (42.86%)