CAMEROUN-NOUVELLE ZÉLANDE (2-1) : MARTIN BILLE TANGA «LES LIONNES ONT EU PLUS D’ENVIE»
Date de publication :21/06/19
Publié par: Alain Denis Ikoul
featured image

Dans l'analyse technique de la qualification des Lionnes indomptables face aux Néo-zélandaises, le technicien camerounais explique la victoire (2-1) par l'état d'esprit et la determination.

Votre regard globalement sur l’affiche

 Match assez ouvert, car les deux équipes avaient leur destin entre leurs mains et devaient le jouer sur cette ultime rencontre. Il y a eu de l'intensité et une grosse débauche d'énergie d'un côté comme de l'autre, le match aurait pu basculer à tout moment dans un sens comme dans l'autre. À la fin, le Cameroun l'emporte grâce à plus de détermination et d'envie, mais surtout au talent remarquable d'une joueuse qui a su briller au bon moment. 

Au regard du contexte (Nigeria, Chili), les Lionnes ont-elles pris le match par le bon bout ?

On peut dire oui, car sachant qu'il leur fallait automatiquement une victoire pour espérer se qualifier, les Lionnes ont essayé de marquer le plus rapidement possible (bien qu'en vain Ndlr), en mettant d'entrée de jeu une pression sur l'adversaire.  Elles ont joué à un niveau supérieur à celui auquel elles nous ont habitué depuis l'entame de la compétition et cela leur a permis de remporter le match. Elles ont eu plus d'envie.

LIRE AUSSI : CAMEROUN - NOUVELLE-ZÉLANDE (2-1) : LES NOTES DES LIONNES

Parlons du jeu des Lionnes, en commençant par le choix des actrices

Le coach a légèrement fait évoluer les choses dans son onze de départ en choisissant de réléguer sur le banc de touche sa capitaine Christine Manie , pour lancer Awona qui a moins d'engagement et plus de justesse, a relancé Njoya Ajara qui était sur le banc lors du dernier match au détriment de Ngo Mbeleck. Des choix qui obéissent au système qu'il comptait utiliser avec l'animation qui y correspond. Les remplacements effectués en cours de jeu étaient corrects, mais surtout osés, car la sortie de Ngock Yango par exemple, bien qu'ayant déséquilibré le bloc, a permis d'être plus présent offensivement avec l'entrée de Thérèse Abena: il fallait des "couilles" pour le faire, et le Coach a senti le bon coup. 

Et le système de jeu alors, qu'en est-il ?

Le staff technique a choisi un système de jeu et 4-2-3-1, avec Ajara juste derrière Enganamouit. Le projet c'était de mettre de l'intensité en essayant de remporter les duels, tout en restant tactiquement disciplinés pour pouvoir marquer. Avec 4 joueuses à vocation purement offensive, il y avait de la présence dans le camp adverse. Les remplacement ont eu des effets assez positifs dans le jeu, car si on peut regretter l'indiscipline et le déséquilibre du bloc équipe avec les remplacements qui ont été effectués, il faut aussi et surtout dire qu'ils obeïssaient à un choix assez odacieux du sélectionneur qui a voulu à ce moment pousser son équipe vers l'avant, bien qu'avec la défense permanente, le reste du bloc tardait à apporter du soutien aux avant-postes. C'était cohérent et juste de se découvrir et parfois laisser des espaces à l'adversaire qui pouvait en profiter. 

LIRE AUSSI : CAMEROUN-NOUVELLE ZÉLANDE (2-1) : ESTELLE JOHNSON «J’ÉTAIS EN EXTASE»

Quelques mauvais et bons points!

D'entrée de jeu, ce qui est des mauvais points, le jeu assez égoïste de la capitaine du jour Aboudi Onguene. On sait qu'elle est depuis quelques années à la quête d'un ballon d'or et a tendance à se foutre la tête dans le guidon en oubliant ses partenaires...  Ça n'aide pas l'équipe. Je ne parlerai pas de Gaëlle car on sait qu'elle n'a jamais retrouvé son réel niveau depuis quelques temps déjà. 

Pour ce qui est des bons points, Njoya Ajara avec ses deux buts, et surtout le second, a été exceptionnelle. Elle y a mis toute son intelligence et son sang froid car elle avait en tête que c'était l'ultime action du match et qu'il fallait s'appliquer. C’est un but de classe mondiale. Aussi, comme cela devient désormais une habitude, Estelle Johnson a fait un très bon match. Sa justesse technique et sa bonne lecture de jeu font d'elle désormais la patronne de cette défense. Annette Ngo Ndom aussi a répondu présent cet après-midi avec quelques arrêts remarquables.  

Réalisé par Alain Denis Ikoul

MBF HOLDING

blog comments powered by Disqus
+DEFOOT SONDAGE

Êtes-vous favorable au retour des auto exclus de la sélection nationale ?

NON

64 Votes (57.14%)

OUI

48 Votes (42.86%)