NIGERIA-CAMEROUN (3-2) : PATRICE FOTSO «CLARENCE SEEDORF S'EST MÊLÉ LES PEDALES»
Date de publication :07/07/19
Publié par: +DEFOOT
featured image

Contacté pour le debrief de la rencontre qui a opposé  les Super Eagles aux lions indomptables, Patrice Fotso attribue la défaite des lions à la maladresse tactique de Clarence Seedorf.

Votre regard global sur l'affiche 

Très belle affiche sur le papier mais aussi sur le terrain, avec un bon niveau de jeu et beaucoup de suspens. Le Cameroun a bien débuté la rencontre, en menant au score à la pause, mais les choix tactiques suicidaires du sélectionneur des lions et la clairvoyance de Gernot Rohr ont fait basculer le match en faveur du Nigeria. On ne s'est tout de même pas du tout ennuyé. 

Parlons cette fois du jeu des lions, en commençant par le choix des hommes

Clarence Seedorf est criticable sur toute la ligne dans cet aspect. Ceci parce-que c'était déjà pour moi une surprise de voir Zambo Anguissa débuter sur le banc, mais aussi une grosse curiosité de sortir Georges Mandjeck sortir alors que c'est lui qui réussissait à contenir les velléités nigeriannes dans ce milieu de terrain pour protéger notre défense, et c'était enfin carrément un suicide de titulariser Yaya Banaba dans l'axe de cette défense face à des attaquants nigérians velloces, rapides et à l'aise techniquement. Dans leur séance vidéo d'avant match, les nigérians ont vite compris que Banana était systématiquement en difficulté à la sortie de balle quand on le pressait; sur le 2e but, c'est exactement ce qu'il se passe. Kana Biyik* aurait pu mieux faire le job pour moi,  car que ce soit en situation de barrage ou de poursuite il est bien meilleur. 

Le système de jeu et l'animation

Seedorf nous a servi une sorte de 4-2-3-1, qui était à la base compréhensible. On a réussi à tenir le Nigeria et à être devant au score jusqu'à la pause. À ce niveau de la compétition mener au score est capital, donc quelque soit l'avance, il est impératif de commencer par la préserver avant d'espérer profiter des largesses de l'adversaire pour éventuellement tuer le match. Clarence Seedorf a fait tout le contraire après la pause. 

Le tournant du match c'était la sortie de Georges Mandjeck pour Zambo Anguissa qui n'a ni le même profil, ni le même volume de jeu que Mandjeck. Ça créé un boulevard au milieu de terrain, et les nigérians en ont profité. L'entrée d'Anguissa est justifiable, mais Seedorf à mon avis aurait sorti soit Njié soit Bassogog pour densifier davantage l'entre jeu, et décaler Choupo Moting sur un côté. Face à cette folie tactique du Néerlandais, l'entraineur nigérian a vite réajusté quelques petits éléments dans son système, et la riposte tactique nous a été fatale, car on prend deux buts coup sur coup.

Sortons coach, avec quelques bons et mauvais points dans le match

Comme bons points on pourrait citer Stéphane Bahoken qui sur la première période a fait le job dans la fixation et récompensé par ce but, Choupo Moting aussi bien que ceinturé par le dispositif tactique nigérian a su quelques fois s'échapper, Georges Mandjeck aussi qui a bien joué le rôle de ratisseur et porteur d'eau mais qui a maladroitement été sorti par Seedorf.

Pour les mauvais points les deux latéraux Oyongo et Faï qui n'ont pas joué à leur meilleur niveau, aussi Njié et Bassogog qui ont été très moyens. Bassogog devrait logiquement pour moi quitter la pelouse à la pause. Et en fin le plus grand flop de la soirée Clarence Seedorf qui est censé être le chef d'orchestre, mais qui ce soir nous a gratifié d'une véritable folie tactique de part ses choix qui nous ont été défavorables.

A. D. IKOUL

blog comments powered by Disqus
+DEFOOT SONDAGE

Êtes-vous favorable au retour des auto exclus de la sélection nationale ?

NON

64 Votes (57.14%)

OUI

48 Votes (42.86%)