LFPC : La réaction des entraîneurs suite au report des matches
Date de publication :06/07/18
Publié par: Michel Ateba
featured image

C'est au terme de la traditionnelle séance d'entrainement de jeudi que Anicet Mbarga Foe, entraîneur de Bamboutos FC Mbouda, dont l'équipe s’entraîne à Douala a appris la nouvelle. Quand au club de Dynamo, le groupe avait déjà planifié son déplacement de Edea quand ils ont été surpris du communiqué de la Ligue de Football Professionnel du Cameroun publié jeudi dans l'après midi.

Pour le coach de Bamboutos FC Mbouda "reporter le championnat alors qu'il reste cinq journées n'est pas la bonne solution". Le technicien qui avait déjà planifié tout son programme de travail pourrait en effet revoir ses plans, lui qui projette se rendre en Allemagne le 26 juillet pour la traditionnelle assemblée de l'association des entraîneurs Allemands de football dont il est membre. Ce report est considéré comme un "gâchis" assure t il, ce d'autant plus que aucun entraîneur n'avait vu venir cet incident. 

D'ailleurs du coté de Unisport de Bafang, joueurs et encadreurs avaient déjà mis le cap sur Garoua où ils devaient affronter Coton Sport ce dimanche, avant de se voir stopper net à Yaoundé. Pour le manque a gagner, les dirigeants du club s'interrogent et auraient demandé "réparation".

En ligue 2, le coach de Dynamo va un peu plus loin dans son analyse. Le technicien rappel que ce report pourrait "ouvrir une brèche" aux équipes qui se battent pour le maintien et celles qui veulent monter en Elite One de mieux s'outiller peu importe la manière, avec tout ce que cela comporte. "C'est un gros danger que de reporter à cinq journées de la fin. Cette décision n'est pas bonne. Vous verrez comment les gens vont se battre pour se maintenir, et d'autres vont utiliser d'autres stratégies" lance t il. 

Au finish, les clubs semblent embarrassés, d'ailleurs, le président de Apejes de Mfou ne comprends pas lui aussi ce communiqué et va même plus loin en traitant le président du SYCEC (Syndicat des Clubs d'élite du Cameroun) de "n'importe quoi". Léon Aime Zang s'insurge et déborde de colère sur sa page Facebook. 

A la Fecafoot,  c'est encore le mutisme, car au cours de la réunion entre la LFPC, le Minsep et le président du SYCEC invité aux assises vendredi, le président du comité de Normalisation de la Fecafoot a fortement brillé par son absence. La ligue réclame pourtant à Me Happi et son équipe plus de deux cent millions de FCFA (le reste d'argent que la FECAFOOT doit reverser à l'instance qui organise le championnat Pro du Cameroun). La date butoir était prévue pour le mois juin, après les cent trente millions de FCFA qu'il avait d'abord avancé, donnant rendez vous en juin pour le reste. Jeudi donc, le président de la Ligue a voulu envoyer un retentissant message à l'avocat de Tsinga. 

blog comments powered by Disqus
+DEFOOT SONDAGE

Êtes-vous favorable au retour des auto exclus de la sélection nationale ?

NON

45 Votes (54.22%)

OUI

38 Votes (45.78%)