CAN 2021 : ROGER MILLA VEUT LE STADE JAPOMA EN SON NOM
Date de publication :09/04/19
Publié par: Ghislain Koungang
featured image

L’ancien lion indomptable désigné joueur africain du siècle veut rentrer un peu plus dans l’histoire, celle de son pays particulièrement. C’est ce qui explique la démarche de Roger Milla. Le vieux lion pense qu’il mérite un stade en son nom, en souvenir de ses bons et loyaux services certes mais surtout pour honorer les footballeurs camerounais. Et cela tombe bien puisqu’un stade est en construction à Japoma, un quartier de Douala mais encore et surtout le fief natal de Roger Milla : un signe du destin, peut-être. 

« La construction du stade Japoma me touche particulièrement parce que c’est dans mon village mon fief. Bon maintenant je ne sais pas s’il portera le nom du stade de Japoma ou il sera baptisé stade Roger Milla. Le peuple de Japoma a écrit au premier ministre et au chef de l’Etat aussi pour que le stade porte mon nom. Bon, si c’est le cas, ce sera une juste récompense pour tous les footballeurs. Il y’a déjà un stade Mbappe Leppe qui est à Douala » a fait savoir l’ancienne gloire du football camerounais de 66 ans à la faveur d’une interview accordé à la Crtv radio.

Ainsi Roger Milla caresse jalousement et expressément l’envie de voir son nom floqué sur le nouveau stade de Japoma mais pas à tous les prix, car si cela devrait se faire, il faudra que cela se fasse de son vivant. « J’en serai ravi, je ne vous le cache pas. C’est tout le monde qui me dit dehors qu’on espère que le Président de la république va le baptiser stade Roger Milla. Moi, je n’oblige personne, nous sommes tous en attente. Je ne souhaite pas que ce soit après ma mort qu’on baptise ce stade au nom de Roger Milla. Je l’ai déjà dit ç toute ma famille et à tout Japoma . Si ce n’est pas fait pendant mon vivant, jamais après mon décès. C’est au chef de l’Etat de décider, je lui ai toujours fais confiance, et je continue de lui faire confiance tant que je suis en vie » a précisé le ballon d’or africain et double champion d’Afrique. 

La balle est désormais dans le camp des autorités camerounaises, précisément du Chef de l’Etat Paul Biya, qui l’a déjà par le passé, nommée Ambassadeur itinérant.

blog comments powered by Disqus
+DEFOOT SONDAGE

Êtes-vous favorable au retour des auto exclus de la sélection nationale ?

OUI

46 Votes (42.2%)

NON

63 Votes (57.8%)