ANAFOOT : PLUS DE 900 MILLIONS DE BUDGET POUR 2019
Date de publication :15/02/19
Publié par: Ghislain Koungang
featured image

Plus de 900 millions de f.cfa, c’est le budget de l’académie nationale de football (Anafoot) voté mercredi 13 février 2019 à Yaoundé au cours des travaux du 4ème conseil d’administration de l’institution. Cette information est contenue selon le quotidien le Jour de ce 14 février dans le communiqué final signé d’Issa Hayatou, président du conseil d’administration de l’Anafoot. 

«Le conseil d’administration a adopté le budget de l’exercice 2019 qui s’élève à la somme de 900.903.843 (neuf cent millions cent trois mille huit cent quarante-trois) FCFA», apprend-on. C’est donc la principale résolution prise au cours des assises consacrées à l’examen et à l’adoption du projet de performance et du budget 2019.

D’après Carl Enow Ngachu, le directeur général de l’Anafoot, «Le rapport des activités 2018 a été validé. Le rapport de performance et le budget de 2019. Je dois pouvoir remercier les autorités qui ont compris la nécessité de pouvoir augmenter notre budget. Nous avons des charges et des lignes budgétaires à respecter. Il y a des charges incompressibles ; nous avons notre fonctionnement. Nous allons nous battre avec ce budget pour pouvoir atteindre les objectifs qui nous ont été assignés», a-t-il fait savoir l’ancien sélectionneur des lionnes indomptables. 

Et ce n’est pas tout : «concernant les locaux, tout est calé ; nous avons déjà prévu un programme pour ça. Nous sommes en train de gérer les derniers dossiers administratifs. Nous pensons que nous vous donnerons une suite d’ici quelques jours. Quant aux activités sur le terrain, la formation se passe bien. Nous avons déjà sélectionné la deuxième cuvée dans les régions et dans quelques jours, nous allons faire le regroupement avec la première promotion du centre de formation, c’est-à-dire les 50 retenus dont 30 garçons et 20 filles. Après cela, nous allons entamer la sélection de la deuxième promotion aussi » précise t-il avant de rassurer l’opinion publique sur le respect des règles administratives de gestion. 

«Nous faisons des propositions de projet de budget et après c’est le Conseil d’administration qui doit valider. C’est la raison pour laquelle on parle souvent de recadrage. Lorsque le Conseil d’administration valide ce budget, nous ne parlons plus de recadrage. Le Conseil d’administration peut décider de diminuer certaines poches de dépenses, comme il peut décider d’augmenter. Raison pour laquelle on ne parle plus de recadrage. Après tout c’est le Conseil d’administration qui donne l’aval pour rendre le budget opérationnel», clarifie Carl Enow Ngachu. 

G.K 

blog comments powered by Disqus
+DEFOOT SONDAGE

Êtes-vous favorable au retour des auto exclus de la sélection nationale ?

NON

64 Votes (57.14%)

OUI

48 Votes (42.86%)